Documentaire : ZÉRO PHYTO 100% BIO

Un film à ne pas rater. Projection prévue à Bordeaux le vendredi 30 mars à 19h au cinéma Megarama à Bordeaux!

Synopsis du documentaire Zéro Phyto 100% BIO

Les cantines biologiques se développent presque aussi rapidement que l’arrêt des pesticides dans les communes françaises. Des femmes et des hommes, conscients de leurs responsabilités en termes de santé publique et d’environnement, agissent pour des paysages en transition au travers d’initiatives vertueuses !

Zero-phyto-100pour100bio-le-film-documentaire-2018-03-30-bordeaux-cinema-megarama-programmation

Plus d’informations sur le documentaire Zéro Phyto 100% BIO

Zéro phyto 100% bio est le dernier documentaire de Guillaume Bodin, réalisateur de Insecticide Mon Amour. Zéro Phyto 100% bio met en scène l’enquête édifiante de plusieurs communes qui ont choisi de ne plus utiliser de pesticides dans les espaces publics. En effet, bien avant l’entrée en vigueur de la loi Labbé, interdisant l’utilisation de pesticides dans les espaces publics le 1er janvier 2017.

Ce documentaire met aussi en avant les pionniers de la restauration collective biologique et leurs partenaires : associations, entreprises, agriculteurs, ingénieurs, artisans qui ensemble contribuent à l’amélioration de la qualité des repas dans les collectivités. Les associations Générations Futures, Bio Consom’acteurs et Agir Pour l’Environnement sont à l’initiative de ce projet.

La bande annonce du documentaire Zéro Phyto 100 pour 100 bio:

UNE PETITE RÉVOLUTION EN MARCHE

Certaines villes ont pris l’initiative très tôt déjà de ne plus utiliser de pesticides chimiques de synthèse dans les espaces publics : Versaille, Miramas, Grande-Synthe, Langouët et Laurenan. Ces communes ont ainsi une réelle expertise et ont prouvé qu’à budget constant, voire inférieur, elles pouvaient s’occuper de leurs espaces verts en réservant la santé de leurs populations : techniciens comme citoyens.

Ces villes sont au coeur d’une révolution. La municipalité aide les professionnels et les citoyens à adopter de nouveaux réflexes tout en incitant les entreprises à innover. Ce sont donc de nouvelles pratiques paysagère qui sont en train d’émerger et qui s’inscrivent dans une gestion écologique globale des villes.

DU BIO ET DU LOCAL DANS LA RESTAURATION COLLECTIVE

Tout comme pour la gestion des espaces verts, certaines villes n’ont pas attendu de nouvelles réglementations ; même si le projet de loi imposant 20% de produits issus de l’agriculture biologique dans la restauration collective n’a pas été adopté au Sénat.

À Mouans-Sartoux par exemple, l’essentiel des besoins alimentaires de la commune sont couverts par la municipalité et des femmes biologiques locales se chargent.

À Langouët comme à Paris, dans les 2e et 5e arrondissements, les élus ont adopté des mesures drastiques pour améliorer la qualité des repas et collaborent étroitement avec des agriculteurs bio et des associations de leur région.

Comme le dit le maire de Barjac, « nourrir, c’est aimer », alors pourquoi « lésiner » quand il s’agit de nourrir nos enfants ? Les populations des hôpitaux, des prisons, des écoles ou des maisons de retraite n’ont-elles pas droit à une alimentation saine et de qualité ?

Conscients de leurs responsabilités en termes de santé publique et d’environnement, ces acteurs de terrain ne livrent pas de solutions toutes prêtes, mais décrivent plutôt les étapes qu’ils ont franchies pour mener à bien leurs projets. Leur expérience montre que toutes les communes, quelles que soient leur taille et leur couleur politique, peuvent changer leurs pratiques.

Un documentaire d’utilité publique à diffuser le plus largement possible.

Intervenants dans le documentaire Zéro Phyto 100% BIO

  • Antoine Jacobsohn – Jardinier en chef du potager du roi à Versailles
  • Cyril Casals – Responsable des espaces verts de Miramas
  • Frédéric Vigouroux – Maire de Miramas
  • Damien Carême – Maire de Grande-Synthe
  • François de Mazières – Député-Maire de Versailles
  • Cathy Biass-Morin – Responsable des espaces verts de Versailles
  • Joël LabbéSénateur du Morbihan
  • Maria Pelletier – Présidente de l’association Générations Futures
  • Valérie Poilane-Tabart – Maire de Laurenan
  • Mickaël Laurent – Chargé de développement du réseau Bruded
  • Jacques CaplatAgronome et Ethnologue – Administrateur de Agir pour l’Environnement
  • Daniel Cueff – Maire de Langouët
  • Édouard Chaulet – Maire de Barjac
  • Johan Ozil – Chef cuisinier du restaurant scolaire de Barjac
  • Aline Guyonnaud – Nutritionniste du restaurant scolaire de Barjac
  • Olivier Desmarest – Éleveur à Sainte-Segrée dans la Somme
  • Denis Lairon – Nutritionniste et chercheur à l’INSERM de Marseille
  • Gérard MéotLa ferme de le Gauloise à Sacquenay
  • Benoit MéotLa ferme de le Gauloise à Sacquenay
  • Jérôme BruetLes champs du destin à Sacquenay
  • Céline SoboleLes champs du destin à Sacquenay
  • Gilles Pérole – Adjoint au maire de Mouans-Sartoux – Président de Un Plus Bio
  • Brigitte AllainDéputée de Dordogne
  • Xavier DenamurLes philosophes à Paris
  • Jacques BoutaultMaire du 2ème arrondissement de Paris
  • Jérôme Bougard – Directeur des opérations Sogeres Éducation
  • Christine VironLa Bio d’Ici en Savoie
  • Nathalie Daiguemorte – Les Jardins du Salève à Arbusigny

Musique du documentaire Zéro Phyto 100% BIO

  • Marion Vincent-Royol – Musique originale
  • Emily Loizeau – Chateuse engagée sur la question des cantines (mais pas que)
  • Saint Michel – Groupe de musique Versaillais

Équipe du documentaire Zéro Phyto 100% BIO

  • Guillaume Bodin – Auteur, réalisateur, producteur et distributeur
  • Silvère Chéret – Mixage son & Voix Off
  • Ludovic Caillot – Graphisme & Animation
  • Isa Blangonnet – Illustration de l’affiche
  • Anne-Laure Éteve – Graphisme de l’affiche et du matériel de communication

affiche-zero-phyto-100-pour-100-bio-le-film-documentaire-bordeaux-programmation-cinema-megarama

Mots-clés: film documentaire, agriculture, générations futures, guillaume bodin, agir pour l’environnement, bio consom’acteurs

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.